C2 GTPSI 2 BAT
144 pages, 12€ 

ISBN 979-10-94346-01-3

DISPONIBLE

édition électronique gratuite (epub)

> Présentation de la collection "Actes du GTPSI"

> Quatrième de couverture :

 
MICHEL BAUDRY
Pour ce que tu dis, Ayme, du niveau de vie dans les pays sous-développés, c’est vrai, seulement il y a autre chose [...]. On peut ne pas souffrir de la modicité du pécule si on sait que l’argent est là comme un signe, et pas comme une valeur dans l’hôpital psychiatrique, et que la vertu de nos malades, ce pourquoi j’ai de la satisfaction à me trouver avec eux, c’est leur profonde sagesse.
Ces gens m’émerveillent toujours, car ils savent se contenter de signes, ils ne demandent pas tant la réalité que le signe. Qu’on s’occupe d’eux de cette espèce de démarche vers le signe, et non vers la réalité, et ils se rebâtissent une réalité plus normale, plus adaptée.
Il ne faut pas être trop soucieux de réalisations qui paraissent difficiles. Je sais qu’il existe des établissements qui marchent bien, où il y a une grosse activité ergothérapique avec de gros bénéfices. Ils arrivent à avoir des millions – mais c’est l’aliénation de l’ergothérapie pour elle-même, qui n’a plus de sens psycho-thérapique : la valeur du signe est perdue. Il faut avoir conscience qu’on n’est pas là pour des réalisations, mais pour manipuler des signes.
(Extrait p. 111).
Participent à ces discussions : Jean Ayme - Michel Baudry - Hélène Chaigneau - Jean Colmin - Roger Gentis - Philippe Koechlin - Robert Millon - Jean Oury - Yves Racine - François Tosquelles et Brivette Buchanan.
 
1ère édition, novembre 2014

c1 GTPSI 1 BAT
120 pages, 12€ 

ISBN 979-10-94346-00-6

1er tirage ÉPUISÉ

Nous écrire pour réserver un exemplaire

édition électronique gratuite (epub)

> Présentation de la collection "Actes du GTPSI"

> Quatrième de couverture :

HORACE TORRUBIA
Si on disait : « On va s’occuper du rôle du chef de quartier, par exemple, pendant dix ans », on arriverait à trouver des tas de choses théoriques et pratiques dans la psychiatrie, en s’occupant du rôle des infirmiers.

FRANÇOIS TOSQUELLES
Hum…

JEAN OURY
Il y a quelques années, j’avais été surpris, c’était pour la soi-disant préparation du Congrès de Zurich. Ça a surpris les étrangers, on a dit : « La France, elle a un groupe de savants. » — « Qu’est-ce qu’ils font »… Ils ont inventé un nom, comme pour tous les savants : — « C’est des institutionothérapeutes ».
Alors, à Zurich, on a vu un symposium consacré à l’« institutionothérapie ». Les curieux venaient, comme au zoo, pour voir de quoi il s’agissait. Ils en sont sortis sans trop savoir, de quoi il s’agissait…
Extrait p. 87.
Participent à ces discussions : Jean Ayme - Jean Colmin - Roger Gentis - Jean Oury - Maurice Paillot - Yves Racine - Horace Torrubia - François Tosquelles et Brivette Buchanan.

1ère édition, novembre 2014

Page 2 sur 2

Commander des ouvrages

- Par correspondance : télécharger le formulaire

- Par internet (paiement CB, sécurisé via Paypal) :